Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

This is SunRain Plone Theme

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Gagosciences / Gagosciences / Pôle Chimie / Katy Akoumany: Prix du Meilleur poster "Chimie" des 3èmes journées scientifiques du GDR

Katy Akoumany: Prix du Meilleur poster "Chimie" des 3èmes journées scientifiques du GDR

 

 

Glycosaminoglycanes mimétiques issus d’un eps d’une bactérie marine et elaboration d’un concept innovant pour la caracterisation de leurs structures

 

Katy Akoumany,[a], [b] Agata Zykwinska,[a] Jacques Lebreton,[b] Didier Dubreuil,[b] Muriel Pipelier[b] and Sylvia Colliec-Jouault,[a]

[a]           Ifremer, Laboratoire Ecosystèmes Microbiens et Molécules Marines pour les Biotechnologies, 44311 Nantes, France

[b]           UMR 6230 – CEISAM, Université de Nantes – CNRS, 44322 Nantes, France

 

Les polysaccharides sulfatés de la famille des glycosaminoglycanes (GAG) constituent une famille de composés impliqués dans de très nombreux processus cellulaires et certaines pathologies. Ces macromolécules bioactives présentent ainsi un grand potentiel en santé humaine et sont aujourd’hui utilisées pour produire des médicaments. Avec l’essor de l’exploration du monde marin, les scientifiques se tournent de plus en plus vers les microorganismes marins (microalgues, champignons, bactéries…) afin de découvrir de nouveaux composés. Par exemple, certaines bactéries peuvent sécréter des exopolysaccharides (EPS) présentant des structures originales et similaires aux GAG. Dans ce contexte, Alteromonas infernus, une bactérie isolée par l’IFREMER des sources hydrothermales océaniques profondes, produit un EPS de structure particulière.1 Plusieurs travaux de recherche menés sur l’EPS natif et ses dérivés de bas poids moléculaire (obtenus via un procédé chimique en deux étapes) ont permis de mettre en évidence certaines propriétés biologiques de cet EPS : activité anti-coagulante,2 activité anti-métastasique3 et activité favorisant la différenciation cellulaire.4 Ces diverses activités sont dues en grande partie à des interactions entre le polysaccharide et différentes protéines impliquées dans les processus cellulaires (facteurs de croissance par exemple).

Toutefois, deux questions restent en suspens : Quelle est la structure fine des dérivés bioactifs obtenus après un procédé chimique ? Est-ce que ce procédé chimique modifie la structure initiale de l’EPS ?

Actuellement, la stratégie envisagée pour faciliter l’élucidation structurale des dérivés bioactifs est de construire une base de motifs d’oligosaccharides constitutifs de l’unité répétitive de l’EPS par synthèse organique et par dépolymérisation enzymatique5. Après la réalisation de l’analyse structurale, l’affinité de différents oligosaccharides obtenus envers les protéines de signalisation telles que les facteurs de croissance sera déterminée afin d’identifier le motif minimal bioactif.

 

Références :

1. Raguénès, G.; et al., Journal of Applied Microbiology, 1997, 82, 422

2. Colliec-Jouault, S.; et al., Biochimica et Biophysica Acta, 2001, 1528, 141

3. Heymann, D.; et al., Molecules, 2016, 21, 309

4. Merceron, C.; et al., Stem Cells, 2012, 30, 471

5. Zykwinska, A.; et al., Carbohydrate Polymers, 2018, 188, 101

 

Voir le poster